TOP
  /  Astuces et Conseils   /  Comment choisir son radiateur ?
Comment choisir son radiateur ? - Brico Privé

Comment choisir son radiateur ?

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement

L’automne signe l’arrivée des températures plus fraîches. L’hiver sera bientôt là et vous allez bientôt chauffer votre intérieur. Mais savez-vous vraiment comment choisir son radiateur ? Découvrez les différentes technologies existantes ainsi que les facteurs à prendre en compte pour choisir le modèle le plus adapté à vos pièces. On vous dit tout !

Les différents radiateurs

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement

Le convecteur

Un convecteur absorbe l’air froid, le chauffe, puis le rejette, créant ainsi une circulation de l’air. Léger, facile à poser et peu onéreux, il est par contre très gourmand en énergie. Déconseillé si vous souffrez d’allergies à la poussière, le convecteur monte rapidement en température. Toutefois, la répartition de la chaleur reste inégale ce qui rend ce type de radiateurs peu adapté aux grands espaces.

Nous vous recommandons

Le panneau rayonnant

Le panneau rayonnant, aussi appelé « radiateur radiant » combine la convection et le rayonnement électromagnétique par infrarouge. En termes plus simples, la chaleur est diffusée à grande distance ce qui permet de chauffer la pièce de manière homogène. L’avantage est qu’ici encore, la température augmente rapidement.

Le radiateur à inertie

Grâce à leur cœur chauffant, les radiateurs à inertie absorbent la chaleur et la rejettent petit à petit. L’intérêt et qu’ils continuent de chauffer même une fois éteints. Il est donc possible de les allumer seulement en heures creuses tout en profitant de la chaleur toute la journée.  Ce type de radiateur est donc économique et assure une chaleur homogène, même dans une grande pièce. Les radiateurs à chaleur douce et à accumulation fonctionnent sur le principe de l’inertie.

Inertie sèche ou fluide ?

Il existe deux types d’inertie : la sèche et la fluide. Le principe de fonctionnement est le même, seul le cœur de chauffe change. Un radiateur à inertie sèche a un cœur solide, en céramique ou en pierre volcanique par exemple. Ce type de cœur dispose d’une meilleure inertie qu’un cœur fluide. Le cœur de chauffe d’un radiateur à inertie fluide contient un liquide caloporteur qui permet une montée en température plus rapide qu’avec un cœur solide.

Le radiateur soufflant

Souvent utilisé comme radiateur d’appoint, le modèle soufflant est idéal pour chauffer très rapidement un tout petit volume. Cette technologie est parfois combinée à celle des convecteurs et des panneaux radiants pour accélérer leur montée en température.

Comment choisir son radiateur électrique ?

Parce qu’on ne chauffe pas une salle de bain comme une chambre, le choix d’un radiateur doit prendre plusieurs éléments en compte.

L’isolation de la pièce

C’est évident, l’isolation de la pièce joue un rôle majeur dans la manière de chauffer. Jusqu’à 55% des déperditions de chaleur d’une maison mal isolée se fait par le toit et les murs. Une bonne isolation demande des radiateurs moins puissants et implique une consommation électrique moindre.

Remarque : même l’hiver, pensez à aérer votre intérieur au moins 10 à 15 minutes chaque jour pour renouveler l’air

La surface de la pièce

Evidemment, tous les radiateurs ne conviennent pas à toutes les pièces. Les convecteurs et panneaux radiants sont plus adaptés aux petits espaces, tandis que les radiateurs à inertie sont parfaits pour les grandes surfaces. Pour une hauteur sous plafond classique de 2,5m, la puissance nécessaire du radiateur peut être calculée facilement. On compte entre 70 et 100W par mètre carré.

Remarque : pour une pièce de plus de 30m², il est conseillé d’installer deux radiateurs plutôt qu’un seul

Le type de pièce et le passage

Il est inutile de chauffer des espaces peu ou pas utilisés. Ainsi, dans les couloirs et chambres d’amis, un panneau rayonnant ou un convecteur sont amplement suffisants. Dans une salle de bain, il est plus logique d’installer un radiateur qui chauffe rapidement.

Attention : ne surchauffez pas vos pièces ! La température idéale est de 19°C dans les pièces de vie, 16°C dans les chambres et 22°C dans les salles de bain lorsqu’elles sont utilisées

Les options

Avoir des radiateurs connectés et programmables est vraiment pratique. Mais certaines autres options peuvent aussi s’avérer très utiles. La détection des fenêtres ouvertes éteint automatiquement le radiateur pour ne pas chauffer inutilement. La position hors gel permet d’assurer une température minimale, évitant ainsi le gel : elle est presque indispensable pour les résidences secondaires. La détection de présence, la sécurité enfant et la protection contre la surchauffe sont également des options intéressantes. Bien sûr, les options augmentent le prix du radiateur mais il est important de réfléchir à celles qui peuvent, sur le long terme, le rendre plus économique et sûr.

Vous en savez désormais un peu plus sur la façon dont il faut choisir son radiateur électrique. Il vous reste encore quelques semaines pour vous équiper, alors n’attendez plus !

Et vous, pour quel radiateur avez-vous opté ? Dites-le-nous en commentaire

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement