TOP
  /  Astuces et Conseils   /  Comment isoler sa maison ? Les meilleurs matériaux pour réduire sa facture

Comment isoler sa maison ? Les meilleurs matériaux pour réduire sa facture

0

Ce n’est un secret pour personne : l’hiver sera rude. La hausse du prix du gaz et de l’électricité va changer la donne pour de nombreux ménages cette année. Isoler sa maison devient indispensable. Pourquoi et comment isoler sa maison ? Quels matériaux choisir ? Quelles sont les règles à respecter ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien isoler sa maison et réduire sa facture d’énergie.

Pourquoi isoler sa maison ?

Pour une maison économe en énergie, l’isolation est une étape incontournable lors de la construction ou de la rénovation. Elle permet de réduire les déperditions thermiques du chauffage vers l’extérieur de la maison en hiver, mais pas seulement. L’isolation d’une maison joue aussi un rôle en été, car elle garantit une température raisonnable à l’intérieur du logement.

Une bonne isolation a donc plusieurs avantages. Elle contribue à :

  • Un intérieur plus sain avec une température mieux régulée.
  • Une facture d’énergie moins élevée.
  • Une maison plus écologique, car moins énergivore.

L’isolation thermique est devenue un véritable sujet de politique publique. Aujourd’hui, de nombreuses aides financières existent pour aider les particuliers à mieux isoler leur logement, comme Ma Prime Rénov ou l’éco-PTZ. En France, 19 millions de logements auraient été construits sans aucune exigence thermique. L’objectif de ces aides est clair : réduire le nombre de passoires thermiques dans l’Hexagone.

Le saviez-vous ? La certification européenne « bâtiment passif »

En France, ce label est délivré par l’organisme « maison passive » et concerne principalement l’isolation thermique de différents éléments qui composent les bâtiments comme les fenêtres, la ventilation, les ponts thermiques et l’étanchéité à l’air de la maison. La certification « bâtiment passif » est attribué à un bâtiment neuf bien isolé suivant certains critères, comme la mesure du confort thermique pour garantir la limitation des déperditions de chaleur, la mesure de la température de murs pour éviter des transferts de chaleur trop importants ou encore l’installation d’une ventilation pour limiter la condensation et les moisissures.

Quelles sont les techniques d’isolation ?

Il existe plusieurs techniques pour isoler efficacement sa maison. Quelle que soit la solution choisie et avant d’entamer des travaux, il faut d’abord avoir une vision globale de l’état de l’isolation du logement. En fonction du budget, du type de maison et de la région, les travaux à effectuer ne sont pas nécessairement les mêmes. Globalement, on distingue trois techniques d’isolation : par l’intérieur, par l’extérieur ou répartie.

Isolation par l’intérieur

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) est la technique la plus classique. Il s’agit d’insérer des matériaux isolants, entre les murs porteurs et les cloisons intérieures du logement, de manière continue afin d’éviter les ponts thermiques. Cette technique est efficace l’hiver, mais limite la possibilité de transférer la chaleur (déphasage) de l’intérieur vers l’extérieur l’été. En revanche, cette solution, peu coûteuse, peut être appliquée à tout moment, lors de la construction de la maison ou pendant des travaux de rénovation.

Isolation par l’extérieur

Moins connue, cette technique d’isolation renforce l’inertie thermique du bâtiment et favorise le déphasage. En effet, l’isolation thermique extérieure (ITE) intègre les murs porteurs. Plus qu’une simple couche d’isolation, il s’agit d’une enveloppe qui fait le lien entre l’extérieur et les murs du bâtiment. Ainsi, ni le froid, ni la chaleur ne traversent les murs porteurs. L’isolation par l’extérieur régule la température et limite l’humidité. Toutefois, le prix de ce type de travaux est plus élevé.

Isolation répartie

L’isolation est répartie lorsqu’elle fait partie intégrante de la structure du logement. Il ne s’agit pas d’une couche supplémentaire, mais d’une isolation intégrée entre les montants. Il existe deux types d’isolation répartie : l’isolation monomur et l’isolation en ossature bois ou métallique.

Quelles sont les parties à isoler en priorité ?

Pour un confort optimal et une facture d’énergie réduite, plusieurs parties du logement doivent être isolées.

  • Les murs : ils représentent la partie la plus sensible en matière d’isolation. En effet, c’est souvent ici que se nichent les ponts thermiques et failles.
  • La dalle : en contact avec le sol, elle constitue la base du logement et doit avoir une isolation spécifique.
  • Les fenêtres : principal point de contact avec l’extérieur, elles sont une partie à travailler en priorité en cas de mauvaise isolation. On estime que 10 à 15 % des déperditions de chaleur proviennent d’une mauvaise isolation des fenêtres.
  • La toiture : c’est LA partie à isoler en priorité. Elle concentre 30 % des déperditions de chaleur. Une bonne isolation de la toiture permet de protéger du vent, mais aussi des intempéries.

Améliorer l’isolation de sa maison sans gros travaux

Bien isoler sa maison quand on fait construire, c’est facile. Il suffit d’anticiper. Les choses se compliquent lorsqu’il s’agit de rénover une maison ancienne mal isolée. Toutefois, avec du budget, il est possible d’améliorer l’isolation thermique d’un logement. La question devient complexe lorsque le budget n’est pas au rendez-vous et que de gros travaux ne peuvent pas être envisagés. Complexe, mais pas impossible. Il existe quelques gestes simples et peu onéreux permettant d’améliorer votre confort :

  • Appliquer une peinture isolante sur les murs.
  • Mieux isoler les portes et les fenêtres en calfeutrant.
  • Installer des rideaux thermiques.
  • Mettre des tapis au sol.
  • Fermer les volets la nuit.
  • Placer une feuille de papier aluminium entre le mur et le radiateur.

Notre sélection pour vous

Quels types d’isolants utiliser ?

On dénombre trois types d’isolants :

  • Les isolants synthétiques, composés de polystyrène ou de polyuréthane.
  • Les isolants minéraux comme la laine de verre ou la laine de roche.
  • Les isolants naturels tels que le liège, les fibres de bois, le chanvre ou encore la laine de mouton.

Tous sont très performants, mais chacun possède des avantages et des inconvénients qu’il convient de connaître au moment de choisir l’isolant idéal pour sa maison.

Type d’isolantAvantagesInconvénientsBudgetÉcologique ?Recyclable ?
Isolant synthétiqueBonne performance thermiqueEffet néfaste sur la santéFaible coûtNon. Contient des polluantsNon
Isolant minéralBonne résistance au froid et au feuQualité isolante diminue dans le tempsFaible coûtContient peu de produits chimiquesDifficilement
Isolant naturelTrès performant et facile à poserDoit subir un traitement chimique contre le feu et l’eauCoût élevéOuiOui

Quelles règles respecter pour isoler sa maison ?

Depuis plusieurs années, une réglementation relative à l’efficacité énergétique a vu le jour et vient encadrer les pratiques. Pour limiter le nombre de passoires thermiques, les professionnels et propriétaires doivent, désormais, suivre certaines règles en matière d’isolation thermique des bâtiments.

La réglementation thermique

La réglementation thermique, souvent dénommée RT, vient encadrer la thermique des bâtiments neufs lors de leur construction. La RT 2012, puis la RT 2020, posent des exigences spécifiques en matière d’économie d’énergie, d’isolation du bâti et d’écologie, avec l’utilisation de matériaux et d’énergies renouvelables. À la fin des travaux, un organisme certificateur vient délivrer une attestation.

Le diagnostic de performance énergétique

Obligatoire lors de la mise en vente ou en location d’un bien immobilier, le diagnostic de performance énergétique (DPE) attribue une note, de A à G, au logement en fonction de la consommation d’énergie par mètre carré. La consommation moyenne en France est estimée à 240 kWh/m2/an, ce qui correspond à la note E. Un bâtiment respectant la RT 2012 sera noté A ou B.(intégrer carte consommation énergétique en france)

Questions-Réponses

Avec quoi isoler un plafond ?

Un plafond peut être isolé avec une peinture isolante. Autre méthode, qui fait perdre un peu de hauteur de plafond, intégrer une ossature métallique dans laquelle sera glissé l’isolant avant de remplir avec des plaques de pâtre ou de lambris.

Avec quoi isoler un mur intérieur ?

La peinture isolante est également une solution simple et rapide. Toutefois, pour une meilleure isolation, il est recommandé d’opter pour la cloison de doublage. En intérieur, on applique un isolant le long de la cloison qui est, ensuite, recouverte pas une contre-cloison. Inconvénient, cette technique fait perdre quelques mètres carrés de surface habitable.

Avec quoi isoler des combles ?

L’isolation des combles peut se faire rapidement et sans gros travaux. Il suffit de faire appel à un professionnel qui réalisera une isolation par soufflage ou épandage manuel de produits isolants dans les combles inhabités.

Quel artisan appeler en fonction de la pièce à isoler ?

Pour bénéficier d’aides financières, il est indispensable d’appeler un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Le service public met à disposition des particuliers un annuaire des professionnels certifiés.

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement