TOP
  /  Astuces et Conseils   /  Piscine naturelle, ce qu’il faut savoir avant de se lancer
Piscine naturelle, ce qu’il faut savoir avant de se lancer - Brico Privé

Piscine naturelle, ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Qui n’a jamais rêvé de se baigner dans une eau pure et claire, et encore mieux, directement à domicile ?! Pour cela, construire une piscine naturelle peut être une bonne solution. Mais quels sont les avantages et inconvénients de ce type de piscine ? Combien coûte une piscine naturelle ? Quelle-est la réglementation en vigueur ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur cette tendance !

Une piscine naturelle, c’est quoi ?

Aussi appelées baignades naturelles, piscines écologiques, ou mares de baignade, les piscines naturelles investissent les jardins français. Inventées à l’origine dans les pays de l’Est et du Nord de l’Europe, leur fonctionnement est basé sur le modèle des lacs de montagne. L’idée est de créer un écosystème à part entière pour que l’eau soit filtrée naturellement par des plantes aquatiques. Ainsi, l’eau est purifiée sans aucun recours aux produits chimiques, comme le chlore par exemple.

Aujourd’hui, il existe deux types de piscines naturelles : les plantées, qui fonctionnent selon une technique de lagunage et dont l’eau est filtrée par des plantes, et les non-plantées, qui s’apparentent davantage aux piscines classiques mais dont la filtration est prise en charge par un biofiltre.

Remarque : l’utilisation du mot « piscine » est abusif puisqu’il désigne normalement un bassin dont l’eau est désinfectée ou désinfectante, ce qui n’est pas le cas des piscines naturelles

Nous vous recommandons

La réglementation autour des piscines naturelles

La législation autour des piscines naturelles est encore floue. Toutefois, certaines démarches restent obligatoires. Avant toute chose, il est essentiel de se renseigner en mairie sur la constructibilité du terrain et les éventuelles restrictions en vigueur. Ensuite, pour tout bassin dont la superficie est comprise entre 10 et 100m², il faudra forcément déclarer les travaux en mairie. Pour un bassin de plus de 100m², une demande de permis de construire devra aussi être faite.

Concernant la sécurité, les piscines naturelles sont plus ou moins dans un vide juridique. En effet, il n’est pour l’instant pas obligatoire d’installer de dispositif de sécurité, même si cette mesure reste fortement recommandée. Barrières, alarmes, lasers … Les possibilités sont nombreuses, alors ne négligez pas la sécurité !

Où placer sa piscine naturelle ?

Le choix de l’emplacement d’une piscine naturelle n’est pas anodin. En effet, pour faciliter le développement de l’écosystème et son équilibre, l’idéal est de positionner la piscine dans un endroit semi-ombragé. Le but est d’avoir de la lumière, vitale pour les plantes, sans pour autant que tout le bassin soit exposé au soleil pour éviter la formation d’algues due à la chaleur.

Enfin, les sols argileux sont plus propices à l’installation d’une piscine naturelle car ils sont peu perméables et peuvent être très utiles en cas de détérioration de l’étanchéité.

Les avantages d’une piscine naturelle

Les piscines naturelles présentent deux grands avantages. Premièrement, elles n’utilisent aucun produit chimique et sont donc relativement respectueuses de l’environnement sur ce point-là. Autre avantage certain, elles se fondent facilement à l’environnement et, si elles sont bien entretenues, restent esthétiques été comme hiver.

A savoir :

Insectes et grenouilles ne sont présents qu’autour des piscines plantées dont les écosystèmes sont propices à leur survie. Toutefois, les moustiques préférant les eaux stagnantes, il n’y a pas de risque qu’ils soient attirés par votre piscine.

Les inconvénients d’une piscine naturelle

Malgré tout, opter pour ce type de piscine présente évidemment quelques inconvénients. Tout d’abord, les piscines naturelles ont tendance à coûter plus cher que les piscines classiques. En effet, leur prix avoisine les 1000€ par mètre carré.

Ensuite, le délai avant la première baignade est souvent long : il faut attendre que la piscine se remplisse naturellement et que l’écosystème ait trouvé le bon équilibre, ce qui peut prendre plusieurs mois.

Enfin, les piscines naturelles sont souvent à tort désignées comme écologiques puisque leur consommation d’eau et d’électricité est généralement supérieure aux autres.

A savoir :

L’entretien d’une piscine naturelle est à peu près équivalent à celui d’une piscine classique. Il est essentiel d’avoir un robot qui nettoiera tous les jours, et pour les piscines plantées, il faudra entretenir les plantes aquatiques comme un jardin

Maintenant que vous savez tout, à vous de choisir le type de piscine qui vous convient le mieux. Sachez quand même qu’il est possible de transformer une piscine classique en piscine naturelle !

Dites-nous en commentaire si vous êtes plutôt piscine classique ou piscine naturelle ?

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement