TOP
  /  Astuces et Conseils   /  Pose de parquet : les différentes techniques possibles
Pose de parquet : les différentes techniques possibles - Brico Privé

Pose de parquet : les différentes techniques possibles

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement

On l’aime pour son côté chaleureux et naturel : le parquet est partout. Matériau phare parmi les revêtements de sol, son succès ne faiblit pas malgré les années qui passent. Totalement indémodable, il garde la cote et investit toutes les pièces de la maison, du salon jusqu’à la salle de bain. Mais savez-vous quelle pose est possible selon le parquet que vous choisissez ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer !

Les différents types de parquet

Il existe trois sortes de parquet : le massif, le contrecollé, et le stratifié. Chacun d’eux a des particularités qu’il est essentiel de prendre en compte avant de faire son choix.

1# Le parquet massif

Comme son nom l’indique, le parquet massif est entièrement composé de bois. 100% naturel, c’est le parquet le plus durable. En effet, il n’est pas rare de trouver des parquets presque centenaires dans certaines vieilles demeures. Cette longévité s’explique entre autres par la possibilité de rénover le bois facilement. Un simple ponçage et l’application d’un produit de protection suffisent pour redonner au parquet son aspect initial. Le principal inconvénient d’un parquet massif est son prix élevé qui ne le rend accessible qu’aux budgets importants.

Nous vous recommandons

2# Le parquet contrecollé

Superposition de trois couches, le parquet contrecollé est un type de parquet très courant. Seule la couche supérieure est en bois véritable. Moins cher que le parquet massif, le contrecollé est également moins durable et ne peut être rénové que quelques fois. Le nombre de rénovations possibles dépend de l’épaisseur de la première couche. Ce type de parquet est donc une alternative intéressante pour les budgets moyens.

3# Le parquet stratifié

Très courant, le stratifié n’est en réalité pas considéré comme un parquet. Aujourd’hui, il est aisé de trouver des stratifiés très ressemblants au parquet massif. Facile d’entretien, le stratifié est également très accessible financièrement. Idéal pour les petits budgets, ce coût peu élevé se fait évidemment au détriment de la solidité puisqu’il est impossible de le rénover. En cas de rayure ou de casse, la seule solution est de le remplacer.

Les différentes poses possibles

Selon le parquet choisi, plusieurs poses sont envisageables. On en compte trois : la clouée, la collée, et la flottante. Les parquets ne supportant pas toutes les poses, il est important de mettre cet élément dans la balance avant de faire son choix.

1# La pose clouée

La pose clouée est la technique traditionnelle de pose de parquet. Elle consiste à fixer les lames en les clouant sur des lambourdes posées directement sur le sol. Réservée aux parquets d’une épaisseur minimale de 20mm, la pose clouée se fait exclusivement sur des parquets massifs. Toutefois, certains parquets contrecollés épais et de grande qualité peuvent supporter ce type de pose.

2# La pose collée

Adaptée aux parquets massifs et contrecollés, la pose collée consiste à fixer les lames au sol grâce à une dalle de colle. Ce type de pose assure une stabilité maximale et une acoustique agréable. De plus, c’est la pose la plus adaptée à un système de chauffage au sol.

Pose de parquet : les différentes techniques possibles - Brico Privé

3# La pose flottante

Emboîter les lames et les fixer entre elles par un système de clips, c’est le principe de la pose flottante. Ce type de pose est adapté aux parquets stratifiés et contrecollés. Le terme de « parquet flottant » est d’ailleurs souvent mal utilisé. Un parquet flottant est en fait un parquet contrecollé nécessitant une pose flottante. En général, une sous-couche textile est nécessaire pour une bonne isolation phonique et thermique. L’avantage de la pose flottante est que le parquet peut être retiré à tout moment, ce qui est bien plus long et compliqué avec une pose collée ou clouée.

Classe d’usage européen

La classe d’usage est indiquée sur tous les parquets. Elle permet de savoir s’il est adapté à l’utilisation envisagée. Les classes 21, 22 et 23 correspondent à un usage résidentiel. La classe 21 est réservée aux endroits de faible passage, comme les chambres à coucher. Les classes 22 et 23 indiquent la possibilité d’utiliser le parquet dans des pièces où le passage est plus important, comme les pièces de vie.

Dorénavant, vous en savez plus sur les différentes poses de parquet possibles. Réfléchissez bien aux options qui s’offrent à vous pour faire le meilleur choix possible.

Dites-nous en commentaire pour quelle pose vous avez opté et pourquoi

Si vous souhaitez en savoir plus sur la technique de la pose collée, retrouvez l’article sur ce sujet en cliquant ici

Commentaires (2)

  • durou jean marie

    pose flotante qu elle sous couche faut il mettre?

    reply

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement