TOP
  /  Tutos   /  Jardinage   /  Fabrication et plantation d’un mur végétal extérieur sous forme de grandes jardinières en bois.

Fabrication et plantation d’un mur végétal extérieur sous forme de grandes jardinières en bois.

Dans cette article vous allez découvrir comment entreprendre la réalisation d’un mur végétal en tout simplicité avec l’aide de Théotime, notre virtuose des jardins !

Théotime est un jeune homme passionné de nature, de jardin et de bricolage depuis son plus jeune âge. Très actif, il anime des ateliers, participe à des salons et des marchés et partage ses idées de créations sur son blog Créa’Théo. Vous pouvez également retrouver Théotime sur Instagram : @crea_theo !

MATÉRIELS

  • Une visseuse
  • Une scie à onglet ou une boîte à découpe et une scie
  • Une vis
  • Une planches en classe 4 (types lames de terrasse)
  • Un feutre géotextile
  • Une agrafeuse
  • Des billes d’argile
  • Du terreau
  • Un transplantoir
  • Des plantes

CHOISIR L’EMPLACEMENT DU MUR VÉGÉTAL

Il est important de trouver le bon emplacement du mur végétal afin que les plantes s’épanouissent et que cette création s’intègre parfaitement dans votre jardin.

Ce type de mur végétal peut très bien être installé plein sud, mi-ombre ou ombre. Il faudra simplement adapter les plantes à l’exposition. Toutefois, je vous conseille de l’installer mi ombre, car dans un mur végétal la quantité de terre est réduite. La structure peut vite chauffer si elle est plein sud, il vous faudra alors arroser très régulièrement ou prévoir un arrosage automatique.

Un mur végétal de ce type se construit contre une paroi, un mur. Il peut très bien s’installer contre le mur de son jardin, sur son balcon, le long de sa maison …

Il est intéressant de jouer avec les éléments existants de votre jardin. Par exemple j’ai choisi de fabriquer ce mur végétal dans un renfoncement de 30 cm du mur de mon jardin, afin que celui-ci s’intègre parfaitement. Comme si le mur avait été construit spécialement pour accueillir le mur végétal.

ÉTAPE 1 : FABRICATION DE LA STRUCTURE EN BOIS

Concernant la structure, si vous construisez votre mur végétal dans le renfoncement d’un mur, vous devez fixer des planches du bois contre le mur (sur le schéma : planche en vert). Ici j’ai fixé deux lames de terrasse. Utiliser des chevilles à frapper, très faciles d’utilisation :

  • Percer le bois et le béton ;
  • Insérer la cheville dans le trou du morceau de bois et le mur ;
  • Enfoncer ensuite le clou dans la cheville puis frapper avec un marteau.

Dès que vous avez ces deux supports en bois de chaque côté. Fixez des tasseaux de 3x3cm environ sur lesquels les « jardinières » reposeront. (Sur le schéma tasseau en rose)

Ensuite il faut construire les trois jardinières. Pour cela j’ai utilisé des lames de terrasse, ici les jardinières mesurent 280cm de long ; 22cm de large et 22cm de haut.

Pour construire une face de la jardinière j’ai utilisé une lame de terrasse pleine plus une seconde découpée en deux à l’aide d’un scie circulaire ou scie sur table.

J’ai utilisé des lames de terrasse car j’en avais pas mal en stock mais vous pouvez utiliser d’autres planches de bois, ce qui est important c’est que le bois soit bien traité. Ici les lames sont traitées classe 4

Utiliser des vis en inox, de préférence autoforeuse

Pour que l’eau s’écoule bien, je vous conseille de laisser 5mm d’espace entre les deux lames du fond de la jardinière, ou bien percer quelques trous à l’aide d’un foret à bois de diamètre 8 par exemple.

Dès qu’une jardinière est prête, découper du feutre géotextile avec une paire de ciseaux et fixer l’eux avec des agrafes à l’intérieur de la jardinière

Poser les jardinières sur les tasseaux. Si les jardinières sont très longues comme ici 280cm, deux tasseaux ne suffiront pas à retenir le poids de la jardinière, de la terre, de l’eau, des plantes. Il va falloir la renforcer en fixant un tasseau sur le mur en parpaing à l’aide de chevilles à frapper pour soutenir la jardinière sur toute sa longueur.

Ou bien directement fixer la jardinière avec des chevilles au mur.

Si vous ne souhaitez pas construire votre mur végétal dans le renfoncement d’un mur il faudra créer une structure auto portée. Pour les jardinières, fabriquer les de la même façon ensuite fixer les ensembles en ajoutant des montants de chaque côté. Pour rigidifier l’ensemble il vous faudra fixer la structure contre un mur.

ÉTAPE 2 : CHOIX DES PLANTES ET PLANTATION DES VÉGÉTAUX

Avant de planter les végétaux, vous aller devoir mettre en place le drainage et le terreau. Commencer par disposer un lit de 3 cm de billes d’argile au fond des jardinières, ensuite ajouter la terre. L’idéal est de faire un mélange de terre du jardin et de terreau : environ 50 / 50.

Votre mur est prêt à accueillir les végétaux !

Concernant le choix des végétaux celui-ci se fera en fonction de l’exposition.  Ici j’ai choisi des plantes qui s’adaptent bien au soleil, mais également à la mi ombre.

J’ai choisi des plantes peu gourmandes en eau et entretien et qui colonisent assez vite les surfaces.

Sur les deux jardinières du bas, j’ai principalement planté diverses espèces de sedum plantes plutôt retombantes pour habiller ce mur. J’y ai également ajouté des graminées, plante au feuillage persistant.

Tandis que sur la jardinière du haut j’ai installé des plantes qui montent plutôt en hauteur afin d’avoir quelque chose de léger, qui bouge avec le vent

Vous pouvez également l’utiliser comme un potager vertical en plantant des fraisiers, salades, plantes aromatique, radis …

Je vous conseille vivement d’acheter vos végétaux chez des producteurs locaux, vous y trouverez des végétaux beaucoup moins chers qu’en grande surface, mais également de meilleure qualité !

Dès que vous avez choisi vos végétaux, il faut les planter, munissez-vous de votre transplantoir et creusez des trous afin d’accueillir vos plantes.

Il est important de ne pas laisser le sol à nue, les paillis sont essentiels pour le sol et les plantes. Un paillage peut vous faire économiser jusqu’à 40% d’eau. Il permet également d’éviter la pousse de mauvaises herbes, il amortit les variations de température. Vous avez le choix entre deux types de paillis :

  • Couverture végétal : en se dégradant ils vont enrichir le sol, à renouveler régulièrement. (paille, copeaux de bois, chanvre, tonte de pelouse, noyaux d’abricot, etc)
  • Couverture minéral : ne se dégrade pas (ardoise, pouzzolane, bille d’argile, etc)

ENTRETIEN

Concernant l’entretien, arroser régulièrement les plantes surtout en été. Je vous conseille de faire un apport d’engrais à diffusion lente au printemps. 

Vous pouvez également apporter de la fiente de poules très riche en matières organiques, afin de stimuler la croissance des plantes.

De temps en temps il est également judicieux de tailler certaines plantes afin que chacune puisse de développer harmonieusement.

Les autres articles de Théotime :
Fabriquer une terrasse en bois sur sol meuble
Fabriquer un kokédama
Réaliser son potager

Commentaires (1)

  • terry françoise

    bravo pour ces jardinières murales

    reply

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement