TOP
  /  Tutos   /  Bricolage   /  Fabriquer des tables de chevet style scandinave

Fabriquer des tables de chevet style scandinave

Si vous avez envie de renouveler vos tables de chevet et que vous aimez le style scandinave, cet article est fait pour vous ! Alexandre nous explique pas à pas comment fabriquer et customiser vos tables de chevet d’inspiration scandinave.

MATÉRIELS

  • Des chutes de bois de pin de 12 mm d’épaisseur
  • De la colle à bois
  • Du papier de verre grain 80,180
  • De la peinture de votre choix
  • Une scie plongeante avec un rail d’un mètre
  • Une scie sauteuse
  • Une ponceuse excentrique
  • Une cale à poncer
  • Des serres-joints
  • Des cales-martyr
  • Un crayon de papier
  • Un mètre
  • Un gabarit en carton
  • Deux pinceaux, un à bord rond et un autre de 10 cm de large
  • Une équerre de menuisier
  • Un carton
  • Une règle en aluminium
  • Un cutter

ÉTAPE 1 : Réalisation d’un plan, du gabarit et débit des planches.

Avant de se lancer dans la confection des tables il est important de bien mesurer la hauteur de son lit pour que la table de chevet soit esthétique mais aussi fonctionnelle. Pensez à prendre en compte l’épaisseur de vos plateaux, pour que vos tables ne soient ni trop hautes ni trop basses. Les tables mesurent 40,2 cm de longueur ; 29,8 cm de largeur ; pour une hauteur finie de 40,8 cm.

Pour plus de simplicité, voici les plans :

Une fois les cotes décidées, reportez les sur un carton qui vous servira de gabarit pour la suite. Découpez le gabarit avec un cutter un règle en aluminium pour s’assurer d’être le plus rectiligne possible. Après avoir tracé les contours de mon gabarit sur les planches, vérifiez les cotes avec un mètre à ruban.

Lors du débit des planches, il faut faire attention à scier les planches dans le sens des fibres du bois, pour éviter un maximum le phénomène de dilatation. Le débit des planches peut se faire avec une scie plongeante et un rail d’un mètre. Cette scie permet d’effectuer des coupes propres et droites rapidement.

ÉTAPE 2 : Ponçage et ajustage des éléments.

L’utilisation d’une ponceuse rotative avec un disque abrasif de 80 va vous permettre de poncer les sur-épaisseurs. Utilisez en suivant un disque abrasif de 180 pour obtenir une meilleure finition. Pour terminer et « casser » les arêtes et adoucir les chants, utilisez une cale à poncer avec une bande abrasive de 180.

ÉTAPE 3 : Peinture des planches des caissons.

Avant de peindre, il est important d’aspirer les planches pour ne plus avoir de poussière. La peinture utilisée est une peinture à l’eau (facile à nettoyer). Vous pouvez peindre les quatre faces des planches de caisson. En étalant la peinture, faites des passes croisées pour éviter les traces avec le pinceau. Afin d’avoir le meilleur rendu possible, il est possible d’appliquer jusqu’à 3 couches de peintures et une couche de finition pour protéger la surface.

ÉTAPE 4 : Montage et assemblage des caissons.

L’assemblage du caisson s’est fait debout, il aurait été préférable de mettre des lamelos. L’avantage des lamelos est de gonfler au contact de la colle, ils augmentent la surface de collage entre deux éléments.

Pour leur montage, encollez un seul champ avec la colle à bois, vous pouvez appliquer la colle avec une ancienne brosse à dent ce qui évitera les bavures de colle au moment du collage.

Ensuite, la réutilisation de vieux morceaux de bois propres permet de servir de cales-martyrs au moment de mettre les serres joints pour le collage. Pour finir, placer le caisson sous serres-joints. Pour cette opération placer trois serres-joints de chaque côté.

Enfin, avec une éponge et un peu d’eau vous pouvez nettoyer les excédents de colle.

ÉTAPE 5 : Montage des piétements

Comme vous l’avez vu sur les plans ci-dessus, les piétements sont espacés de 33 cm et décalés de 2 cm du bord du caisson. Pour l’assemblage, utilisez de la colle à bois que vous étalerez sur un seul champ, ensuite placez sous serre-joint le piétement en mettant les cales martyrs afin de ne pas laisser de traces sur le bois au moment du serrage.

Avec une éponge et un peu d’eau j’ai nettoyé les excédents de colle. Par la suite je passerai un vernis incolore en bombe pour protéger les tables.

Afin de protéger les tables sur le long terme, il est envisageable d’appliquer un vernis incolore en bombe.

Si vous souhaitez créer d’autres pièces en bois, ces quelques articles peuvent vous intéresser :

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement