TOP
  /  Tutos   /  Jardinage   /  Que faire au jardin en septembre

Que faire au jardin en septembre

Aujourd’hui, le jardin est mis à l’honneur sur l’Atelier. Théotime, notre expert du jardin, va nous expliquer quelles sont les tâches à effectuer dans votre jardin au mois de septembre

Théotime est un jeune homme passionné de nature, de jardin et de bricolage depuis son plus jeune âge. Très actif, il anime des ateliers, participe à des salons et des marchés et partage ses idées de créations sur son blog Créa’Théo. Vous pouvez également retrouver Théotime sur Instagram : @crea_theo !

Prendre soin de son potager

La plantation

Toutes les plantes ne se plantent pas de la même façon. Voici les différentes graines à semer en septembre :

  • Le chou cabus à semer en laissant entre 50 et 60 cm entre les graines.
  • La laitue à couper doit être semer en pleine terre et en ligne
  • La mâche se sème en pleine terre en espaçant les graines de 20 cm
  • L’oignon blanc se sème également en pleine terre en laissant une distance de 15 à 20 cm entre chaque plant
  • L’oignon blanc et rouge est semé en pleine terre avec un espace de 5 cm entre les graines
  • Le radis peut être semé à la volée ou bien en ligne et en pleine terre
  • La roquette se sème à la volée ou bien en ligne avec un espacement de 5 cm entre les graines
  • La carotte se sème à la volée ou bien en ligne et en pleine terre
  • Les plantes aromatiques (cerfeuil, coriandre, persil) peuvent être semer ou planter à cette époque de l’année
  • La rhubarbe
  • Les engrais vert (trèfle, luzerne, moutarde, phacélie, seigle, etc) peuvent être plantés dans les parcelles vides

L’entretien

Pour bien entretenir son jardin, il est conseillé de désherber régulièrement, de mélanger le tas de compost et continuer de l’alimenter régulièrement voire de l’arroser si nécessaire. Il faut également éclaircir les semis et les repiquer si nécessaire. Il est conseillé d’arroser régulièrement et de préférence le matin.

La récolte

Les tomates

En septembre, il est temps de récolter les dernières tomates. L’astuce pour les faire mûrir est de retirer toutes les feuilles qui se situent sur les pieds de tomates.

Le melon

Pour faire éviter que les melons ne pourrissent, protégez ceux qui ne sont pas murs du sol, sinon ils risquent de pourrir. La récolte peut se poursuivre durant le mois de septembre et octobre.

Le potiron

Il est conseillé de protéger les potirons du sol, sinon ils risque de pourrir. Pour ce faire, il faut les placer sur une pierre plate, une tuile ou bien une planchette afin d’éviter tout contact avec la terre.

La betterave

La récolte s’effectue trois mois après les semis, quand elles ont la taille voulue. Après la récolte, laissez-les en plein soleil sur le sol un ou deux jours. Stockez les dans une cagette dans un local frais. Attention, les betteraves rouges se consomment cuites.

La courge

En septembre, il est possible de commencer à récolter les courges semées en avril. Pour les conserver il est conseillé de les récolter avec un bout de tige et les laisser 10 jours au soleil. Plus elles recevront de soleil, mieux elles se conserveront. Elles se conservent deux mois dans un local frais, sec et sombre.

Les pommes de terre

Il faut arracher les pommes de terres lorsque les feuillage sont flétris, cela se produit généralement en septembre et octobre par temps sec. Elles se conservent tout l’hiver dans des sacs en carton ou en toile de jute à l’abri du gel et de la lumière.

Le poireau

Si les poireaux ont été semé au printemps ils sont prêts à être récoltés en septembre.

Le chou

Les choux rouges et les choux d’été se récoltent dès que leurs têtes ont une bonne taille.

Les graines

Enfin les graines de salade, de radis, de tomates, etc peuvent être récoltés en septembre afin d’effectuer ses propres semis à la saison suivante.

Récolter les fruits du verger

La plantation

En septembre, si on ne plante rien à cette période, il faut tout de même commencer à réfléchir aux futures plantations dans votre verger. C’est plus tard, au mois de novembre que vous effectuerez vos plantations, période en effet idéale pour planter les arbres fruitiers à feuilles caduques et racines nues

L’entretien

Pour l’entretien, vous pouvez installer les pièges à guêpes afin de protéger les fruits de leurs gourmandises : couper une bouteille d’eau en deux, retourner le goulot à l’envers. Versez une demi-bière à l’intérieur ainsi que du sirop. Les guêpes et mouches seront attirées par l’odeur sucré et seront prise au piège. Il faut également continuer à arroser régulièrement les jeunes arbres fruitiers. Pour favoriser le développement des fruits, il faut supprimer les feuilles qui font de l’ombre aux fruits.

La récolte

Le pommier et le poirier

En septembre c’est le début des récoltes. Pour la conservation des fruits à pépin, installez les unes par unes dans les caisses, queue vers le bas. Évitez que celles-ci ne se touchent pour éviter la contamination en cas de développement de champignons, installer les caisses dans une pièces fraîches.

Le noyer

Il est possible de commencer à récolte les noix qui sont tombés par terre naturellement. La récolte s’effectue quand l’enveloppe autour de la noix se fissure et est entrouverte. Attention, le brou de noix tâche, il est donc conseillé d’utiliser des gants. Pour la conservation des noix, il vaut mieux retirer l’enveloppe autour de la noix et les stocker dans des caisses dans un local frais.

Le noisetier

Figues

Tout comme les noix, les noisettes peuvent être récupérées à même le sol. Certains noisettes peuvent être véreuses, un tri minutieux est nécessaire. Pour la conservation, placer les noisettes dans des pots en verre.

Le figuier

Pour la récolte des figues, il faut éviter de les récolter avant leur maturité car une fois séparés de l’arbre elles ne mûrissent plus. Elles sont bien mûres quand elles commencent à s’ouvrir. Les figues se conservent seulement quelques jours. Je vous conseille de faire de la confiture !

La vigne

La cueillette du raisin se fait grappe par grappe, avec un sécateur. Conservez les 10 jours dans un saladier au frais.

Le prunier

La récolte des prunes s’échelonne sur deux semaines. Il ne faut pas tarder à les cueillir sinon ce sont les guêpes qui risquent de s’en charger.

Le mûrier et le framboisier

Les mûres et les framboises se développent jusqu’aux premières gelées.

Préparer son jardin d’ornement

La plantation

L’intérêt de ces plantations est de remplacer les fleurs d’été déjà fanées par des plantes plus tardives ou même d’automnes. En septembre, il est temps de planter les plantes vivaces rustiques et les bisannuelles mais également les conifères et les rhododendrons. Les premiers bulbes du printemps peuvent être plantés, en choisissant les espèces les plus précoces. Les plantes annuelles rustiques comme le nigelle, le pavot et le coquelicot peuvent aussi être plantés.

Septembre est également le mois où il est possible de faire des boutures d’arbustes et de rosiers.

L’entretien

Les étapes de scarification, fertilisation et aération peuvent être réalisées pour rénover les vieilles pelouses ainsi que semer de nouvelles graines. Les fleurs fanées doivent être coupées.

C’est également le moment de récolter les graines des oeillets d’inde, les roses trémières, les capucines, les soucis, les dahlias, les lupins, les crocosmias, etc.

Les massifs doivent être désherbés avant l’hiver, les arbustes d’été défleuris taillés courts, les pieds des arbres paillés afin de ne pas laisser le sol à nu ce qui permet d’éviter de trop fortes évaporations. Les arrosages sont toujours à faire de préférence le matin.

Pour plus d’inspirations jardin, allez faire un tour par ici :

Commentaires (1)

  • MANGIN MARIE-HÉLÈNE

    Un résumé très clair des travaux de jardinage pour cette période. Merci.

    reply

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement