TOP
  /  Astuces et Conseils   /  Comment réussir un greffage avec une perceuse ?

Comment réussir un greffage avec une perceuse ?

+2

Avoir un beau jardin arboré, c’est le rêve de tous les jardiniers. Si vous souhaitez multiplier les végétaux dans votre espace extérieur, sachez qu’il est possible de procéder à un greffage avec une perceuse ! Mais, comment greffer un arbre ? Comment supprimer les rejets ? Y-a-t-il des effets secondaires à la greffe ? On répond à toutes ces questions !

Qu’est-ce que le greffage horticole ?

Le greffage horticole est une invention chinoise qui permet de multiplier les végétaux : cerisiers, pommiers, vignes, agrumes, poiriers, rosiers, tomates, aubergines, lilas… Le but est d’associer deux plantes : le greffon s’assemble avec un porte-greffe sain doté d’une excellente productivité. Grâce à ses racines, le pied mère va nourrir le greffon avec de la sève. Le cambium (seconde écorce) doit se coller entre les deux végétaux afin de réussir la fusion.

Cette technique permet de reproduire certaines espèces afin de bénéficier de végétaux résistants. La compatibilité des deux espèces est primordiale avec le choix d’une appartenance à une même famille.

Quel est le bon moment pour faire un greffage ?

Si vous souhaitez faire un greffage de plantes, le meilleur moment est au printemps. La saison printanière est propice à la floraison avec une présence importante de sève. Toutefois, une préparation horticole s’impose ! C’est en hiver que vous devez extraire les greffons. Puis, il est important de les placer à moitié dans la terre, contre un mur orienté au Nord. Cette conservation dans le froid permet de préserver l’intégralité des bourgeons. N’oubliez pas de bien étiqueter tous les greffons pour ne pas vous tromper de végétaux au moment du greffage !

Greffage avec une perceuse : comment s’y prendre ?

Il existe de nombreuses méthodes pour greffer un arbre (en fente, en couronne, en écusson, à cheval, en arc-boutant, à l’anglaise, en incrustation). Toutefois, sachez qu’il est possible d’effectuer un greffage avec une perceuse. Cet outil dédié aux travaux de bricolage va permettre de percer un trou de 5 cm de profondeur dans le végétal (en fonction de la dimension de la branche). Vous devez tenir compte d’un angle de 45 degrés afin que le greffon ne soit pas à l’horizontale.

Dans un premier temps, choisissez un rameau. Il convient de le biseauter sur 2 cm juste en-dessous du premier œil avec un couteau à greffer. Cet outil est à désinfecter avant utilisation afin de ne pas propager des bactéries. Avec la perceuse, faites un trou dans l’arbre à l’aide d’une mèche. Puis, insérez le greffon dans l’entaille tout en prenant le soin d’unir les cambiums. Enfin, il ne vous reste plus qu’à attacher le tout à l’aide d’une bande à greffer ou raphia et d’un mastic à greffer. À appliquer avec une spatule, il permet de cicatriser les plaies sur les végétaux.

Notre sélection pour vous

Comment savoir si le greffage avec une perceuse est réussie ?

Pour savoir si la greffe est réussie, il faut patienter plusieurs semaines (en moyenne 3 semaines à 2 mois). C’est à cette période que vous pourrez voir l’éclosion des bourgeons. Pendant ce laps de temps, il est recommandé de desserrer la bande pour éviter toute compression. Afin de protéger le greffon des oiseaux du ciel, vous pouvez fabriquer un arceau en fil de fer. Par ailleurs, si la greffe a échoué, vous pouvez retenter l’expérience l’année suivante !

Comment éviter le rejet de greffe ?

Les porte-greffes peuvent drageonner au pied de l’arbre greffé. Ils sont présents régulièrement sur certains arbres fruitiers comme le cerisier ou encore le prunier. Ces rejets que vous pouvez retrouver autour du tronc doivent être rapidement supprimés car ils nuisent au bon développement du végétal. En effet, si le porte-greffe a accès a suffisamment de lumière, il peut choisir de se déployer et dominer le greffon à cultiver. Pour ne pas abîmer les racines de l’arbre, vous pouvez enlever les gourmands avec un sécateur (la tondeuse à gazon et la débroussailleuse sont à éviter).

Quels sont les inconvénients d’une greffe d’arbre ?

Greffer un arbre comporte certains inconvénients. En effet, son espérance de vie diminue fortement (plus de la moitié selon les espèces). La greffe peut favoriser le développement de bactéries et de nuire à la qualité du végétal. De surcroît, la technique de greffage horticole est assez difficile à maîtriser et demande un minimum de connaissances en botanique.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire

Devenez membre de BricoPrivé gratuitementDevenez membre de BricoPrivé gratuitement